Khonsou, le GN passion !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Le siteLe site  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Balade en Célénie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jujugoomy
Grand Dieu Orga
Grand Dieu Orga
avatar

Nombre de messages : 1388
Age : 30
Royaume : Orga Terres de Nod
Vous me connaissez peut-être sous le nom : Julien
Nom sur Gronno : Olaf le nain et Emmerick De Bourg, tous deux morts en service...
Date d'inscription : 15/10/2005

MessageSujet: Balade en Célénie   Mer 13 Fév 2013 - 20:38

Le marquis Sévérinus de Lantrerame arrêta son cheval, autant pour attendre son invité que pour profiter du panorama. Le marquis aimait venir chasser dans cette région et il aimait tout autant observer au loin la citadelle où résidait l'Empereur.

Le jeune invité du marquis, un certain monsieur Cano, était habillé de manière plus simple que son hôte, quoi qu'il resta tout à fait élégant. Monsieur Cano avait un air de contrebandier charmeur, comme un vaurien qui le cachait bien, et il se présentait comme un homme d'affaire. Sévérinus savait pertinemment que son épouse avait visité la chambre de leur invité au cours de la nuit, mais cela lui était égal. Cela faisait partie des... négociations.

« Connaissez-vous, monsieur Cano, l'histoire de ma patrie, l’Empire Célénien, interrogea le marquis.

- Seulement les grandes lignes, monsieur le marquis. Je sais que votre empereur est d'ascension divine, commença l'homme d'affaire, et que ses prédécesseurs ont unifié la moitié du continent... et que les objets magiques étaient relativement communs dans ces régions. »

Le marquis soupira légèrement. Il est vrai que les étrangers n'avaient que peu de raisons de connaître l'histoire en détail, mais le marquis était un peu déçu. Après tout, l'Empire avait prospéré à une vitesse folle, et décliné bien plus lentement. Des centaines d'années d'histoire, ignorées, parce qu'elles n'avaient pas de valeurs réelles.

« Sachez, repris Sévérinus en désignant le paysage d'un geste, que la citadelle que vous voyez au loin est le lieu de vie de notre Empereur, Aldalrik le Céleste. À quelques kilomètres à peine de ce lieu naquit, il y a bien longtemps, Hamalkar le Céleste, qui nomma l'Empire du nom de sa mère terrestre, Célénie. Hamalkar était un dieu, il ne peut en être autrement. Nous rendons toujours culte au fondateur de l’Empire, qui nous a uni et protégé, ainsi qu’à l’Empereur en place, qui est touché pas la grâce de son aïeul. Il a vécu plus longtemps que quiconque sur cette terre. Sa sagesse et sa force lui ont permis de fonder un empire immense. Nombreux sont ceux qui l'ont rejoint de leur propre chef et tous les autres sont ceux qui ont tenté de prendre l'Empire Célénien par la force et qui ont échoué. Mais Hamalkar était généreux, compréhensif, et Il acceptait les faiblesses de nos coeurs : les coupables étaient châtiés, mais les innocents sauvés.

« L'Empereur permis à tous ceux qui rejoignirent l'Empire de conserver une relative autonomie. Chaque nation qui était incorporée à l'Empire pouvait conserver ses lois, ses traditions, tant que cela n'entrait pas en conflit avec les édits impériaux. Tous ont obtenu des facilités pour le commerce grâce à une monnaie commune, des taxes allégées, tous ont obtenus la protection des armées du Céleste, ainsi qu'une paix durable. Vous ne me contredirez pas : seul un Dieu pouvait obtenir tout cela.

« Hélas, monsieur Cano, l'Empereur fini par rejoindre les cieux, nous laissant à notre sort. Bien sûr, la fermeture des Sources de magie a coupé le lien d'Hamalkar avec les cieux, mais je crois aussi qu'Hamalkar souhaitait un repos qu'il avait amplement mérité. On raconte que lorsqu'il mourut, le Céleste n'a rien dit, qu'il aurait simplement sourit à son successeur avant de sortir sur ses balcons pour devenir aussitôt poussière, emportée par le vent... Sa descendance a repris naturellement le trône et, bien qu'ils vieillissent, on ne peut nier qu'ils disposent de facultés qu'aucun mortel n'a plus aujourd'hui. »

Monsieur Cano ne dit rien, préférant laisser son interlocuteur continuer à parler. Pour sa part, il avait quelques réserves sur la part de divin au sein de l'Empereur actuel, mais Hamalkar... Et bien, Hamalkar avait été immortel. Ses armées étaient restées invaincues et son empire aussi sûr que possible pour les citoyens ordinaires.

Le marquis expliquait à présent le fonctionnement politique de l'Empire en détail, expliquant que les parcelles, autrement dit les états fédérés, se géraient comme ils le souhaitaient tant que les taxes étaient payées et que l'un des ambassadeurs de l'Empereur ne mettait pas son véto. Une semi-liberté qui semblait convenir au plus grand nombre. D'un autre côté, les ambassadeurs arbitraient aussi les problèmes qui survenaient entre deux parcelles, ce qui évitait que la situation ne s'envenime et les rendaient au moins autant utiles qu'ennuyeux.

Monsieur Cano pensait à la fermeture des Sources, et à la manière dont le monde avait changé en peu de temps. Les histoires des nations et la politique ne l'intéressait que lorsqu'elles lui permettaient, par exemple, d'échapper aux taxes, voire au gibet.

Dans le cas présent, écouter l'histoire d'Hamalkar et de sa descendance allait mettre le marquis dans de bonne disposition pour qu'il puisse à son tour écouter une histoire. Une histoire d'argent.

_________________
Orga Terres de Nod
_________________
Besoin d'équipements spécifiques pour le GN :
Page Facebook de l'Atelier Mad Maker
Artisanat pour Jeux de Rôle Grandeur Nature
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lourdproduction.com
 
Balade en Célénie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Bouille, balade interrompue à cause de la chaleur
» Champignolles, ma balade préférée.
» une balade dans les monts d'Ambazac
» Balade à Menton le 12/09/2010.
» balade dans les bois ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Evilgate/Khonsou :: Terres de Nod :: Terres de Nod - Création-
Sauter vers: